Bruno Brel et Bressy

À propos de...

Jean-Sébastien Bressy

Il y a quelques années, j'ai eu l'occasion de présenter un concert à Chalons sur Marne, devenu depuis Chalons en Champagne, histoire de rendre la ville plus pétillante. C'était dans le cadre du festival Bernard Dimey, le grand poète étant originaire de cette cité.

Il était précisé dans mon engagement artistique que ma présence était souhaitée le lendemain du concert pour faire partie du jury qui devait élire un nouvel auteur-compositeur-interprète à l'issue d'un concours dont les candidats avaient été pré-sélectionnés.

J'ai horreur des concours artistiques : l'art n'est pas une compétition, c'est un choix de vie. Mon oncle Jacques Brel n'a participé qu'à un seul concours au début de sa carrière : la coupe internationale de Knokke-le-Zoute. Il termina avant-dernier pour la seule raison que le dernier « officiel », malade, ne s'est pas présenté sur scène. Quelques années plus tard, avec mon amie Maurane, nous avons représenté la télévision belge dans le même concours et nous nous sommes retrouvés pas très loin de la dernière place...

Me voilà donc installé dans mon siège de juge pour décider, en compagnie de quelques gens du métier, du lendemain de quelques jeunes artistes en quête d'oreilles bienveillantes. On entend de tout et de rien. Surtout de rien. Lorsque, soudain, apparaît sur la scène un jeune homme trop beau pour être vrai et surtout pour avoir quelque chose d'important à chanter. Et paf. Le coup dans la gueule ! Des mots justes, une musique belle, créative, toute droite issue des grands compositeurs classiques. Une présence peu ordinaire malgré une gestuelle prisonnière du piano. Mais l'essentiel est là : un grand monsieur de la chanson vient d'envahir la scène du festival.

La présidente du jury, possédant un cota important des votes, décide que le monsieur a suffisamment de talent pour réussir sans être lauréat du concours. C'est exactement comme ça qu'on passe à côté de l'importance ! J'ai donc claqué la porte en emportant entre les oreilles, le bonheur d'avoir rencontré un grand artiste en devenir.

Originaire et vivant dans la région du mont Ventoux, à quelques encablures d'Avignon, Jean-Sébastien Bressy est très demandé en tant que pianiste accompagnateur. Parce qu'il a le sens de la note qui va souligner, porter le mot. Ce n'est pas pour rien qu'Allain Leprest faisait appel à lui. Lorsque je chante dans la partie Sud du pays, j'ai la chance d'être accompagné par celui que tous les amis nomment « JeanSé », et chaque concert est différent parce que ce musicien hors pair réinvente son jeu pianistique sans cesse, qu'il soit au service d'un autre interprète ou lorsqu'il présente ses propres compositions qui, tout en restant très personnifiées, vont chercher la justesse du mot entre ceux de tonton Georges et ceux de Beaudelaire.

Bruno Brel

Rappel : concert de
Jean-Sébastien Bressy le samedi 15 septembre, 
voir ici. 
http://www.jeanse.net/index.html

https://www.youtube.com/watch?v=8ZlZxett6gA

PAF : Concert + repas : 22 € (étudiants et demandeurs d’emploi : 14 €).
Concert seul : 12 € (étudiants et demandeurs d’emploi : 6 €).

Le concert sera précédé à 19 h 30 d’un repas facultatif sur réservation : «Chicons au gratin, purée de pommes de terre».

Réservations souhaitées ! 0473/505.875

OUVERTURE DES PORTES à 19 h 20

Café de La Rue, 30 rue de la Colonne,
1080 Molenbeek-St-Jean

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour ! Pour poster un commentaire, vous devez choisir, sous la fenêtre de rédaction, une "identité", LE PLUS SIMPLE (mais le moins visible, c'est en bas de la liste) ETANT DE COCHER "ANONYME" - ce qui ne vous empêche bien sûr pas de signer votre message si vous le souhaitez - .
Merci de participer à la vie de ce site, sauf bien sûr par des propos haineux, racistes, sexistes etc. auquel cas votre message sera effacé. Les messages en langage SMS le seront "oci", de même que ceux qui n'ont rien à voir avec le sujet de l'article. Voilà, c'est à vous...